RÉFLEXION

DU MERCREDI

LES NOMS DE JÉSUS DANS LA BIBLE

 

Pendant cette période estivale, nous allons prendre le temps de nous approcher de Jésus. Pour cela, je vous propose un petit parcours autour des noms que la Bible utilise pour parler de Lui. Nous verrons ce que ses différents noms nous apprennent et ce qu’ils impliquent concrètement pour notre vie et notre relation avec Lui.

05.08.2020
le lion et l'agneau

Mais que peut-il y a voir de commun entre un lion et un agneau ? A part le nombre de pattes peut être ? En tout cas, il vaut mieux ne pas les mettre ensemble !

 

Vous vous rappelez de ce chant un peu bizarre qui dit : « Le Père, le Fils, L’Esprit, trinité divine – Le lion et l’Agneau » (Jem 870). Un chant pour initiés certainement !

 

Mais aussi étrange qu’elle paraisse cette image n’en est pas moins biblique :

Je me mis à pleurer abondamment parce qu’on ne trouvait personne qui fût digne d’ouvrir le livre et de le lire. Alors l’un des vieillards me dit : - Ne pleure pas. Voici : il a remporté la victoire, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de la racine de David, pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. Alors je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un Agneau qui se tenait debout. Il semblait avoir été égorgé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre.” (Apocalypse 5:4-6 Sem)

 

L’effet de surprise est garanti. On s’attend à voir un lion et voici un agneau qui arrive ! Et un agneau égorgé en plus, rien à voir avec un lion. Pourtant ce n’est pas d’un agneau faible dont il s’agit… C’est celui qui vaincra tous ses ennemis, le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois (Ap. 17 :17) Non décidément s’il est doux, il n’est vraiment pas faible cet agneau-là !

Pourquoi est-ce important ?

Oui, cet Agneau, c’est Jésus lui-même. Et c’est vrai qu’avec lui, les apparences sont souvent trompeuses. Sous une apparence de faiblesse et de fragilité se trouve une grandeur et une puissance infinies. Ce qui semble une défaite, est en réalité une grande victoire.

"Ce qui semble une défaite,

est en réalité une grand victoire !"

 

Jésus est tout puissant, il est saint et redoutable, pourtant il ne se présente pas comme un lion qui égorge les pêcheurs que nous sommes, mais comme un agneau qui a été égorgé à notre place. Grandeur insondable de l’amour de notre Dieu !

Oui le lion et l’agneau, la puissance et la douceur, le règne et le service toutes ces qualités souvent opposées, rendues incompatibles en nous par le mal qui nous habite, sont réunies en Lui sans aucune difficulté. Il est le Roi -Serviteur et nous, qui ne sommes pourtant pas rois, quelle peine avons-nous à être des serviteurs ! Mais attention, c’est important. Jésus s’attend à ce que nous l’imitions dans cette démarche. C’est ce qu’il dit à ses disciples après leur avoir lavé les pieds, une tâche réservée aux esclaves.

 

Vous m’appelez Maître et Seigneur - et vous avez raison, car je le suis. Si donc moi, le Seigneur et le Maître, je vous ai lavé les pieds, vous devez, vous aussi, vous laver les pieds les uns aux autres. Je viens de vous donner un exemple, pour qu’à votre tour vous agissiez comme j’ai agi envers vous.” (Jean 13:13-15 Sem)

Qu’est-ce que ça implique ?

Nous aimons dominer les autres et parfois l’Eglise n’est malheureusement pas épargnée par notre soif de gloire.

 

Et Paul met en garde contre cette tentation :

Ne faites donc rien par esprit de rivalité, ou par un vain désir de vous mettre en avant ; au contraire, par humilité, considérez les autres comme plus importants que vous-mêmes ; et que chacun regarde, non ses propres qualités, mais celles des autres. Tendez à vivre ainsi entre vous, car c’est ce qui convient quand on est uni à Jésus-Christ.” (Philippiens 2:3-5 Sem)

 

Grâce à Jésus, nous sommes enfants du Roi, nous sommes valorisés dans notre identité, nous avons une valeur infinie, nous n’avons donc pas besoin d’écraser les autres pour cela.

 

Ce qui rappelle aussi les paroles d’un autre chant :

« Tu es venu jusqu’à nous, Quittant la gloire de ton ciel.

Tu es venu pour servir, donnant ta vie pour nous sauver.

 

Dieu tout-puissant, Roi serviteur, tu nous appelle tous à te suivre

Et à t’offrir nos corps en sacrifice.

A toi l’honneur, Roi-serviteur. »

(Graham Kendrik, Jem 553)

 

En résumé, comme l’affirme Bill Johnson : La royauté est mon identité, le service est mon devoir.

 

Ne soyons donc pas des lions avec les autres mais des agneaux, même si nous sommes revêtus de la puissance du lion par l’Esprit.

 

Nous pouvons être de telles personnes. Affermis dans notre identité en Christ, nous pouvons sans crainte, et sans nous sentir dévalorisés, nous mettre au service des autres avec douceur et humilité. Le monde a grand besoin de telles personnes, l’Eglise aussi. Avez-vous envie d’en faire partie ?

 

Que le Seigneur nous inspire et qu’il nous montre comment être des serviteurs à la fois humbles et puissants.

 

Bonne semaine à tous.

 

Gérald

EGLISE
EVANGELIQUE
DE CHÂBLE-
CROIX

+41 24 466 67 07

contact@chable-croix.net

Ch. de Marjolin 71
1860 Aigle

CCP : 18-4443-7

  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon
  • White Facebook Icon

© Copyright 2017 chable-croix.net. Tous droits réservés.