Mourir pour vivre au lieu de vivre pour mourir !

Jacques Brel a dit dans une de ses chansons, « Je suis un mort encore vivant ». C’est une vision assez triste de la vie !

Les hommes ont toutes sortes de solutions pour supporter l’échéance de la mort. Aujourd’hui, dans notre société, on essaie plutôt de ne pas trop y penser : C’est un peu « profitons de la vie et on verra bien « !

Stendhal, disait déjà : « Puisque la mort est inévitable, oublions-là » Mais est-ce très responsable ? Comment gérer la situation lorsque cette réalité nous rattrape ?


Avec le Covid, la réalité de la mort nous est un peu revenue en pleine figure. Elle nous a pris par surprise. Alors notre réaction a été assez curieuse dans un certain sens : se confiner ! Se confiner, en résumé, consiste à arrêter de vivre pour éviter de mourir. Vu sous cet angle, c’est une solution assez paradoxale ! Et avec la crise qui commence, comment allons-nous réagir ?



Alors comment faire ? Je ne parle pas de remettre en question les décisions de nos autorités mais de nous questionner sur nos propres vies. Comment vivre malgré tout une vie pleine ?


Etty Hillesum, une juive morte en camp de concentration a écrit :

En excluant la mort de sa vie, on se prive d'une vie complète.

En d’autres termes, et pour reprendre le titre d’un livre en Allemand :


Tu dois mourir avant de vivre pour vivre avant de mourir.


Relisez-le parce que c’est profond !!!


Chaque situation de crise ou de remise en question que nous traversons, nous ouvre une opportunité : celle de réfléchir et de remettre en question nos priorités, au lieu de nous isoler et de fermer les yeux en attendant que ça passe.


En fait, ce que nous pouvons constater, c’est que si notre seule préoccupation est de ne pas mourir, nous ne pourrons pas vivre vraiment et en plus nous allons échouer à un moment ou à un autre ! C’est perdu d’avance !


Jésus nous offre une autre solution :

Car celui qui est préoccupé de sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi, la retrouvera. Matthieu 16:25


Jésus est mort afin que tous ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux (2 Corinthiens 5 :15) nous dit Paul. Sa mort devient notre mort et sa vie, la garantie de notre vie.


Le christianisme apparait comme la seule version du salut qui nous permette de dépasser non seulement la peur de la mort, mais bien la mort elle-même. (Luc Ferry cité par Timothy Keller)

En Christ, nous avons la promesse de la vie éternelle, que pouvons-nous perdre ?

Paul écrit à Timothée que Jésus a brisé la puissance de la mort et. Par l’Evangile, a fait resplendir la lumière de la vie et de l’immortalité. (2 Timothée 1 :10)


La réalité, c’est que si nous choisissons de vivre en Jésus-Christ, nous sommes morts avec lui aux principes qui caractérisent la vie terrestre. Ils n’ont donc plus à nourrir notre espérance et notre valeur. Ils ne devraient donc plus non plus alimenter nos inquiétudes… C’est vrai que c’est parfois plus facile à dire qu’à vivre ! Mais nous avons cette possibilité de nous connecter à la vie éternelle, promise en Jésus-Christ, d’y puiser toutes les ressources dont nous avons besoin. De nous en nourrir, de nous y raccrocher en tout temps. C’est ainsi que nous pourrons mourir pour vivre, parce que nous sommes connectés sur d’autres valeurs, des valeurs éternelles, des valeurs que nous ne pourrons jamais perdre : nous sommes pardonnés, aimés et sauvés comme le chante si bien le groupe Glorious, nous avons la promesse de la vie éternelle. « ni la mort, ni la vie … rien ne pourra nous arracher à l’amour que Dieu nous a témoigné en Jésus-Christ notre Seigneur. »(Romains 9 :37-37)


Le grand paradoxe, c’est que plus nous nous accrochons à cette promesse, plus nous détournons nos regards de la réalité présente pour les orienter vers les promesses à venir, plus notre vie de tous les jours sera pleine et épanouie. C’est ce que veut dire mourir pour vivre. C’est l’offre de Dieu, valable en tout temps, par tous les temps et pour tous les temps. A nous de la saisir.


Belle semaine dans une vie abondante et pleine.


Gérald





22 vues

Posts récents

Voir tout