top of page

Rien que des bonnes nouvelles

Une bonne nouvelle fortifie le corps Proverbes 15 :30


Cette semaine nous changeons d’année (non.. c’est pas ça la bonne nouvelle !!!) les vœux échangés à cette occasion concernent le plus souvent l’espérance que la nouvelle année soit bonne, et dans les circonstances actuelles, meilleure que la précédente.

Oui nous avons besoin de bonnes nouvelles et pour l’instant elles ne sont pas au rendez-vous !

Que pouvons-nous donc espérer au moment d'entrer dans une nouvelle année ?


L’ambiance est toujours à la morosité et les nouvelles sont pesantes. Il est possible que l’année soit difficile sur bien des plans. Si nous n’y prenons pas garde, il est facile de se laisser écraser et démoraliser. Les circonstances sont idéales pour cela.


Nous avons désespérément besoin de bonnes nouvelles. Et ce ne sont pas les médias qui vont nous les apporter. Alors pour cette semaine, je vais vous en apporter quelques-unes. Cela ne nous fera pas de mal ! Et des bonnes nouvelles qui ne sont pas des « fake news », ni de vains espoirs, ce sont des vérités sur lesquelles nous pouvons nous appuyer pour construire la nouvelle année. Alors prêt à les entendre?



Pour les trouver, il faut chercher au-delà de ce qui se passe actuellement autour de nous, au-delà des apparences:

Et nous ne portons pas notre attention sur les choses visibles, mais sur les réalités encore invisibles. Car les réalités visibles ne durent qu’un temps, mais les invisibles demeureront éternellement. (2 Corinthiens 4:18)


C’est déjà une bonne nouvelle. La situation d’aujourd’hui ne durera pas toujours. Il y a autre chose devant.


La plus grande des bonnes nouvelles, nous venons de la rappeler en fêtant Noël :


Mais l’ange les rassura : - N’ayez pas peur : je vous annonce une nouvelle qui sera pour tout le peuple le sujet d’une très grande joie. Un Sauveur vous est né aujourd’hui dans la ville de David ; c’est lui le Messie, le Seigneur. (Luc 2:10-11 Sem)


Dieu existe et il nous aime au point d’être venu nous chercher dans la personne de son Fils. Nous pouvons toujours chercher pour trouver une nouvelle aussi forte, aussi pleine d’espérance que celle-là ! L’Evangile est LA bonne nouvelle par excellence. Ne l’oublions pas, elle reste d’actualité, elle reste pertinente. Rien, jamais rien, ne pourra nous séparer de l’amour que Dieu nous a témoigné en Jésus-Christ (Romains 8 :32). Il n’y a rien au monde de plus puissant, de plus merveilleux, de plus encourageant que cela !


Ce Dieu-là est donc toujours vivant, toujours présent à nos côtés quelles que soient les circonstances. Nous pouvons nous attendre à lui chaque jour. David l’exprimait déjà lorsqu’il écrivait :

Que deviendrais-je si je n’avais pas l’assurance de voir l’amour de l’Eternel au pays des vivants ? Psaumes 27:13


Cette assurance, nous pouvons nous-aussi l’avoir, encore une bonne nouvelle. Ne cherchons pas ailleurs ! N’espérons pas juste une amélioration de la vie présente, le retour des chose normales, espérons plus, nous ne serons pas déçus.


Jésus a la victoire sur tout ce qui nous tourmente aujourd’hui, un jour il nous en débarrassera complétement. C’est encore une bonne nouvelle.


Puis je vis un autre ange qui volait très haut dans les airs ; il avait une Bonne Nouvelle éternelle qu’il devait annoncer aux habitants de la terre, aux gens de toute nation, toute tribu, toute langue et tout peuple. Il disait d’une voix forte : « Soumettez-vous à Dieu et rendez-lui gloire ! Car le moment est arrivé où il va juger l’humanité. Adorez celui qui a créé le ciel, la terre, la mer et les sources d’eau ! (Apocalypse 14:6-7 BFC)


Traverser des temps plus difficiles nous donne l’opportunité de nous rappeler ces choses et de fonder nos vies sur ce qui durera éternellement. « Soumettez-vous à Dieu » est la condition pour bénéficier pleinement de toutes ces bonnes nouvelles et arriver un jour à vivre ce qu’annonçait déjà le prophète Esaïe :


Il supprimera la mort pour toujours. Le Seigneur Dieu essuiera les larmes sur tous les visages. Dans l’ensemble du pays, il enlèvera l’affront que son peuple a subi. Voilà ce qu’a promis le Seigneur. On dira ce jour-là : « C’est lui qui est notre Dieu. Nous comptions patiemment sur lui et il nous a sauvés. Oui, c’est dans le Seigneur que nous avons mis notre espoir. Quelle joie, quelle allégresse de l’avoir comme Sauveur ! (Esaïe 25:8-9 BFC)


Rien que des bonnes nouvelles, je vous l’avais dit !

Il vaut la peine de persévérer et de ne pas lâcher la main que Dieu tend vers nous.


Dans cette perspective, BONNE ANNEE A TOUS.



Gérald


23 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page